Le cuir pour l’artisanat : qu’est-ce que c’est et comment le choisir ?

maroquinerie

Le cuir pour l’artisanat comprend tous les cuirs utilisés pour fabriquer des accessoires en cuir tels que des sacs, des portefeuilles, des porte-clés, des valises, des reliures, etc. Lorsque l’on choisit du cuir pour l’artisanat, la première étape consiste à identifier le bon type de matériau en fonction du projet que l’on souhaite réaliser. Il existe en effet des milliers de types de cuir différents et l’on peut se trouver désorienté au premier coup d’œil. Quoi qu’il en soit, les principaux éléments à prendre en compte lors du choix d’un cuir pour l’artisanat sont les suivants : le tannage du cuir, le type d’animal, la finition de la surface du cuir, l’épaisseur, le durcissement et la couleur.

Tannage du cuir

En fonction du tannage du cuir, on peut trouver des cuirs aux caractéristiques très différentes. Les deux principaux tannages sont le tannage au chrome et le tannage végétal. Le tannage au chrome est indiqué lorsque l’on recherche un aspect raffiné et épuré. Le tannage végétal, en revanche, est indiqué pour les objets qui doivent être personnalisés (par exemple par gravure ou teinture), ou qui doivent avoir un aspect plus naturel et habité.

Il s’agit d’un point important sur lequel les artisans maroquiniers portent une attention particulière. Il y va de la qualité de leurs créations et par conséquent de leur réputation. Faites le choix du cuir de qualité, et du made in France. Qu’il s’agisse de portefeuille, de porte-monnaie, de porte-cartes, de ceinture large, de ceinture fine, de sac « sans soucis » ou de bracelet, la qualité est primordiale. En outre, il convient de privilégier la production locale. Vous pouvez être sûr que Gabrielle Froidevaux, un artisan maroquinier est très sensible sur ces deux notions. Pour preuve, elle profite de deux labels d’exigence, à savoir la certification « Fabriqué à Paris » et les « Ateliers d’Arts de France ».

Type d’animal

Selon le type d’animal, les caractéristiques du cuir sont très différentes. Vous trouverez ci-dessous les différents types et les usages auxquels ils sont destinés. Fondamentalement, le paramètre principal est la taille et la texture du cuir, qui doivent être adaptées à votre modèle.

Le cuir de vache pour l’artisanat

Le cuir de vache est issu du traitement de la peau de vache. Ce type de cuir est le plus utilisé et le plus standard, puisqu’on le retrouve dans les sièges de voiture, les canapés et les chaises, ainsi que dans de nombreux articles de mode. Les sacs en cuir de vachette durent normalement plus longtemps, car la surface de ces cuirs est plus recouverte. Le cuir de vache a généralement une bonne texture (un toucher légèrement rugueux). De nombreuses marques de mode utilisent ces peaux de vache moyennement chères pour fabriquer leurs produits.

Peau de veau pour l’artisanat

La peau de veau peut être incluse dans la catégorie des peaux de vache, car il s’agit de deux peaux de vache. Mais la qualité du grain de la peau de veau est en fait bien supérieure à celle de la peau de vache. C’est pourquoi toutes les marques de mode de luxe utilisent généralement des peaux de veau pour fabriquer leurs produits haut de gamme.

Peaux d’agneau et de chèvre pour l’artisanat

Ces peaux proviennent de moutons, de chèvres et d’agneaux. Étant donné que ces peaux sont plus petites que celles de la vache, les articles fabriqués sont généralement plus petits. De nombreuses personnes apprécient ce type de cuir en raison de sa douceur et de sa surface lisse.

Finition et traitement du cuir pour l’artisanat

Tous les types de cuir énumérés conviennent à la fabrication d’articles de maroquinerie, de sacs, de bagages, de reliures et d’accessoires divers, et ces articles ont un « caractère » spécifique. En ce qui concerne le cuir pour l’artisanat, le plus important est l’aspect final que vous souhaitez donner à vos produits. Ainsi, pour les petites pochettes, vous pouvez utiliser du cuir dur ou souple, tandis que pour les grands sacs ou les sacs de sport, le cuir souple est généralement recommandé. Les résistances les plus importantes pour ces matériaux en cuir sont la flexion et l’abrasion.

Les principaux types de finitions de cuir que nous pouvons trouver sont les suivants :

  • Les cuirs pleine fleur: ces cuirs conservent la totalité de la fleur originale de l’animal. La fleur est la caractéristique de l’article et la finition le personnalise. Les articles pleine fleur peuvent être mats ou brillants, mais aussi imprimés selon les exigences du marché.
  • Cuir à fleur corrigée: ces cuirs sont recouverts d’une couche de pigments qui garantissent une plus grande résistance à l’usage et un aspect plus uniforme.
  • Croûtes: elles sont obtenues en fendant le cuir et en enlevant la partie inférieure afin d’obtenir un cuir suédé.

Retrouvez des articles en cuir à la finition soignée et de belle qualité à l’atelier de Gabrielle Froidevaux au 14 rue Henner, Paris 9e. Il s’agit d’objets 100 % uniques qui sont le fruit du savoir-faire et de la grande tradition des artisans maroquiniers.